#241 Revue – 3 bougies à la madeleine au banc d’essai

C’est une revue un peu différente que nous vous proposons aujourd’hui puisque nous avons choisi de confronter trois cires parfumées à la madeleine, comme nous l’avons déjà fait pour les bougies à la myrtille et plus récemment, pour celles à la figue.

Les concurrentes sont : Madeleine de Bougie Créa, Madeleines d’Atelier Bougies et Cie et Madeleine Étoilée de My Sweetie Candles.

madeleinesatelierbougiearcades

Commençons par les descriptions officielles…

  • Madeleine de Bougie Créa 

« Une bougie parfumée à la madeleine, évocatrice d’un délicieux goûter… Son parfum est divin de gourmandise: un mélange équilibré et délicieux de senteurs sucrées et beurrées sur une légère note fleurie de fleur d’oranger. »

  • Madeleines d’Atelier Bougies et Cie 

« Cette douce odeur de beurre et de petits gâteaux tout frais, tout doux, moelleux »

  • Madeleine Etoilée de My Sweetie Candle

« Si vous aimez l’odeur de notre madeleine d’enfance, cette odeur gourmande vous ravira. »

madeleine étoilée

Qu’en disent nos nez ?

La plus amandée

Sandra, créatrice des cires et bougies My Sweeties Candles, a choisi de représenter ce petit gâteau en forme de coquillage, dans une version beurrée et amandée, très authentique. A chaud, les accents ronds d’amande prennent le dessus. Malheureusement et comme avec toutes les autres créations de la marque que j’ai pu tester, l’odeur est masquée par la senteur de cire, trop présente.

La plus discrète

A froid, ma tablette de Madeleines d’Atelier Bougies et Cie embaume le quatre-quarts. Une fois dans le brûleur, elle ne sent plus rien du tout. J’ai eu beau glisser un carré, puis un carré et demi, dans mon réchaud, puis le déplacer dans une petite pièce, l’odeur gourmande se volatilise lorsque la cire se liquéfie. En réalité, il faut se tenir à proximité immédiate du brûleur pour sentir quelque chose. C’est fort dommage car le parfum à chaud est le plus fidèle à celui du biscuit favori de Proust, doux, beurré et légèrement vanillé.

La plus lactée

La Madeleine version Bougie Créa est la plus originale des trois créations puisque le parfum, lacté et onctueux, ressemble davantage à celui de la pâte à madeleine crue plutôt qu’au gâteau cuit. Cette senteur est un délice, dont nous vous avons déjà parlé plus longuement dans cette revue.

madeleinebougiecrea

Trois madeleines : un coup de cœur, une déception, un parfum en demi-teinte. Le savoureux biscuit dodu se décline en trois variations et si Madeleine de Bougie Créa est selon nous la plus réussie, elle n’est pas totalement fidèle à l’odeur du gâteau telle qu’on la connaît. La bougie parfumée parfaite à la madeleine se cache donc certainement ailleurs…madeleines-bonne-maman-11022346npigg

Connaissez-vous d’autres bougies à la madeleine ? Quelles sont vos favorites ? 

Lucie et Clara

clicfacebook

Publicité

#220 Revue – Pop Corn Etoilé de My Sweeties Candles

Alors que les cinémas de plein air fleurissent un peu partout en France, pourquoi ne pas vous proposer un cornet de pop corn pour accompagner l’une de vos séances  ?

popcorn

Après vous avoir récemment donné mon avis sur Châtaignes, Noisette et Sucre Roux de My Sweeties Candles, c’est au tour de Pop Corn  de faire l’objet d’une revue.

D’après Sandra, cette cire est la « retranscription parfaite de l’odeur du pOp cOrn français! Sucré.. Doux.. Chaud! Un regal!!! »

Je m’excuse d’avance mais cette revue risque de manquer d’enthousiasme. A froid, l’étoile de cire ne nous offre qu’une odeur de beurre chaud sucré, qui cependant a le mérite de ne pas être écœurante. Une fois dans le brûleur, je ne reconnais toujours pas la senteur si particulière du pop corn sucré, celle du maïs soufflé enrobé de caramel. Les effluves beurrés sont toujours bien présents. Un fond vanillé que je ne sentais pas à froid apparaît mais ne parvient pas à ravir mes narines.

Bizarrement, je retrouve les mêmes notes d’amande amère que j’avais rencontrées avec Châtaignes, Noisette et Sucre Roux. Il s’agit sûrement de l’odeur naturelle de la cire utilisée plus que des arômes incorporés.

pop corn

La cire ne brille pas non plus par sa diffusion. Après plusieurs dizaines de minutes, mon nez ne perçoit qu’une légère odeur. Il faut sortir de la pièce et re-rentrer pour vraiment la sentir. Ce n’est pas ce que j’attends d’une cire qui pour moi a l’avantage d’avoir une d’avoir une bonne diffusion et d’embaumer rapidement la pièce dans laquelle elle fond.

J’étais curieuse de sentir une bougie parfumée au pop corn, ce n’est pas celle ci qui comblera mes attentes. La fragrance n’est pas désagréable mais elle ne casse pas trois pattes à un canard.

Qu’avez-vous pensé de cette cire ? D’autres bougies au pop corn à me conseiller ?

Lucie

clicfacebook

#205 Revue – Pain au raisin de Yankee Candle : j’achète en grand ou pas ?

Pour l’été à venir, Yankee Candle a concocté une collection de bougies et cires parfumées résolument gourmande et a priori totalement hors saison. Baptisée Café Culture, elle comporte trois parfums : Cappuccino Truffle, Tarte Tatin et Pain au Raisin. C’est cette dernière qui squatte les colonnes du blog aujourd’hui.
painauraisinyankeecandle2

Mais d’abord, pourquoi proposer des créations aussi riches et pâtissières pour les beaux jours ? J’ai ma petite idée : Café Culture est clairement inspirée de la tradition du petit déjeuner et des viennoiseries à la française ; j’imagine que les Américains ont l’habitude de visiter l’Europe l’été pendant les grandes vacances et que c’est donc à cette période qu’ils associent ces rituels gourmands.

Que nous dit Yankee Candle de Pain au Raisin ? « L’arôme alléchant des raisins secs imbibés de cognac cuits dans une pâte au beurre vanillé, le tout saupoudré de cannelle »

painauraisinyankeecandle

Qu’en dit mon nez ? En déballant la tart, j’ai tout d’abord senti cette odeur sucrée commune à de nombreuses créations Yankee Candle gourmandes. Puis la cannelle est venue chatouiller mes narines, mêlée à une odeur de crème pâtissière vanillée. J’ai dû mal à distinguer les raisins, qui sont présents mais éclipsés par la cannelle, alors que ce n’est pas l’ingrédient dominant de la viennoiserie telle que je la connais. J’ai également l’impression de sentir une très légère note de noix de coco, comme de la coco râpée, mais il doit s’agir d’un pur fruit de mon imagination. Bref, le résultat est agréable mais m’évoque davantage un cinnamon roll.

En chauffant, les arômes s’équilibrent et la cannelle se fait moins conquérante. La cire dégage un parfum de pâtisserie beurrée et vanillée réveillée par les raisins secs et la pointe de cognac (ces deux derniers étant surtout perceptibles à proximité du brûleur). Il s’agit d’une bougie gourmande chaleureuse et réussie même si sans connaître l’intitulé, il est difficile d’identifier spontanément le pain aux raisins. Contrairement à certaines des créations récentes de Yankee Candle (Amber Moon par exemple), la diffusion est impeccable.

l

Alors, j’achète en grand ou pas ? Ayant déjà un stock conséquent de bougies grand format gourmandes, je vais rester sage sur le Pain au Raisin, même s’il est appétissant. Pour les fans d’odeur de pâte à gâteau, cette senteur peut valoir le coup, surtout si sa diffusion en jarre est aussi bonne qu’en tart.

Avez-vous senti Pain au Raisin ? Que pensez-vous de la collection Café Culture de Yankee Candle ?

Clara

clicfacebook