#278 Nos bougies terminées : on rachète ou pas ?

Alors que nous avons commencé depuis un bon moment à brûler nos bougies parfumées aux senteurs printanières, nous vous proposons de faire le bilan des bougies que nous avons terminées récemment.

Alors, coup de cœur ou déception ? Rachètera, rachètera pas ?

bougiesterminees

Clara :

  • Chocolate Bunnies de Yankee Candle : J’ai aimé faire fondre cette bougie à la diffusion impeccable, qui était en plus ma toute première jarre Yankee Candle. Je ne la rachèterai cependant pas, même si je parvenais à me la procurer (il s’agit d’une ancienne édition limitée toujours trouvable sur eBay et Amazon) car je lui préfère d’autres odeurs de chocolat et 150 heures, c’est long !
  • Chocolat chaud de Quali-Art : Ce qui m’amène à parler de cette création, un vrai coup de cœur chocolaté, bien qu’elle ne sente pas le chocolat à proprement parler mais plutôt une boisson au cacao chaude et laiteuse avec une pointe de caramel. Ultra gourmande sans m’écœurer, je la mettrai forcément dans mon panier si je recommandais chez Quali-Art, même si la mèche s’est noyée dans la cire sur son dernier quart, ce qui m’a obligée à la transformer en tartelette.
  • Au coin du feu des Lumières du Temps : J’ai gagné cette bougie sur le blog d’Agnès Brumes et Senteurs. Si je ne me serais spontanément pas tournée vers elle, j’ai apprécié davantage sa subtile odeur de chalet à chaque flambée. L’hiver, j’ai tendance à privilégier les gourmandes épicées et les senteurs cocooning, je ne pense donc pas me la reprendre mais j’ai passé de bons moments en sa compagnie.
  • Vanille des îles d’Alcante : J’ai beaucoup aimé cette vanille délicate, plus fleurie que gourmande, et finalement originale parmi les centaines de bougies parfumées à la vanille pâtissière. La diffusion était étonnamment bonne au format mini-bougie et si Alcante cessait de se concentrer sur les cires pour refaire des bougies, je la reprendrai avec plaisir.
  • Coconut Macaroon de Kringle Candle Company : Pas de coup de cœur pour ce prétendu rocher coco qui était certes gourmand, mais qui possédait une arrière-note chimique qui lui fait perdre des points à mon nez. Une des rares senteurs Kringle Candle Company que je n’ai pas adorée et dont ma bougithèque se passera très bien à l’avenir.
  • Dragée impériale d’Alcante : Achetée en recharge 50 heures après l’avoir testée et adorée en mini-bougie, je l’ai fait durer, sachant qu’Alcante ne commercialise plus de bougies. Délicate, douce, sucrée et réconfortante, je rêve de pouvoir me la reprendre en bougie et serai frustrée de ne l’avoir qu’en cire. Je patiente donc, en croisant les doigts.
  • Fleur de Coton d’Alcante : Ce coton-là ne sent pas la lessive, il est rond, tout doux et sucré et je l’aime vraiment beaucoup. Alors comme pour mes deux autres Alcante terminées, j’espère une version bougie pour combler mes narines.

 

bougies terminées mai 1

Lucie :

  • Black Plum Blossom de Yankee Candle : Si vous avez lu ma revue, vous n’êtes pas sans savoir que cette senteur a été un véritable coup de coeur pour moi. J’ai beaucoup aimé le mariage de notes sucrées, florales et fruitées. Malgré le petit format, j’ai trouvé sa diffusion tout à fait correcte. C’était la bougie qui était posée sur mon chevet. Je pourrais tout à fait être amenée à la racheter.
  • Golden Fig de Shearer Candles : Les bougies à la figue me plaisent en général beaucoup. Celle ci n’a pas fait exception. Différente de celles que j’ai pu tester, elle s’est démarquée par ses notes masculines. La senteur était travaillée et raffinée. Je l’ai appréciée. Pour autant, je ne la rachèterai pas car sa diffusion était trop légère, malgré le format.
  • Lemon Meringue de Home Inspiration by Yankee Candle : Achetée il y a seulement quelques mois, je l’ai très vite terminée. Une raison ? Les deux mèches et son fond chimique et plastique me dérangeait. C’est dommage car le parfum de citron pâtissier était plutôt réussi et la diffusion bonne. Je ne rachèterai donc pas cette bougie ni aucune autre de cette gamme. Si vous avez des bougies parfumées au gâteau citron à me conseiller, je suis preneuse.
  • Sweet Garden de Zara Home : Je ne vous ai jamais parlé de cette bougie. C’est un cadeau que l’on m’a fait. Lorsque je l’ai sentie pour la première fois j’ai eu très peur car c’est une fleurie pure. Il s’agit d’un bouquet de fleurs blanches, de gardenia. En l’allumant, même si les notes restent très florales, des accords solaires se développent et magnifient la fragrance. Je l’apprécie plus à chaud. La diffusion est bonne. En revanche, la mèche était complètement décentrée. J’ai dû faire quelques petites manipulations pour que la cire brûle uniformément. Les bougies Zara m’ont l’air de bonne qualité mais ce n’est pas un parfum que j’achèterai.
  • Antibactérien Spring Poppies and Picnics de Bath and Body Works : Je suis fan des antibactériens de cette marque. Son petit format est idéal à glisser dans son sac à main. Les parfums sont en plus réussis et restent sur la peau. Je ne compte même plus les compliments que j’ai eus sur ces petits produits. Concernant cette odeur, c’était un mélange de notes florales, sucrées et de fraises. Elle était très agréable mais il y a tellement de choix que je ne rachèterai pas cette senteur. Je finis en ce moment un petit flacon au sirop d’érable.

bougies terminées mai 2

Et vous, quelles sont les bougies que vous avez récemment terminées ? 

Lucie et Clara

 

clicfacebook

Publicités

#182 Revue – Cachemire des Lumières du Temps

Aujourd’hui, le blog s’emmitoufle dans un pull aussi doux que fin et chaud : il s’appelle Cachemire des Lumières du Temps.

Lucie m’a offert cette bougie parfumée d’une marque française que je ne connais que très peu (je ne possède qu’Au Coin du Feu) dont le nom laisse vagabonder l’imagination.

Qu’est-ce que je mettrais dans une bougie censée évoquer le cachemire ? Du coton déjà, enrobé de musc blanc raffiné et agrémenté d’un bouquet d’œillets, d’iris et de violettes pour la touche fleurie subtile.

Version Lumières du Temps ça donne « un parfum sensuel avec une subtile note de pomme caramélisée sur des notes florales de violette et une note de fond de cèdre ».

cachemireleslumieresdutemps

A froid, la violette me saute au nez. C’est une odeur à laquelle je suis très sensible et pour cause : je l’adore. Elle est enveloppée d’une note plus masculine que j’aurais définie comme du cuir mais au vu de la description, il s’agit certainement du cèdre. Je ne sens pas la pomme, en tout cas pas celle sucrée et acidulée qu’on a l’habitude de retrouver dans le domaine des bougies parfumées.

Cachemire est fidèle à son nom, raffinée, recherchée, je dirais même luxueuse. Elle me rappelle d’ailleurs un parfum masculin que j’aime beaucoup : Farenheit de Dior, qui allie mandarine, violette et accords boisés cuivrés.

Côté diffusion, autant le dire tout de suite : c’est une bougie française typique, donc bien plus légère que les cires anglo-saxonnes. Frustrante au début, Cachemire monte en puissance, lentement mais sûrement. C’est une très belle bougie qui se mérite puisque c’est au bout de plusieurs heures de combustion qu’elle prend pleinement possession de l’espace. Je la réserve donc aux longues soirées ou aux jours de congés, quand je peux en profiter pendant longtemps. Une bonne surprise : elle perdure dans l’atmosphère et en m’endormant, je me suis crue dans des draps parfumés à la violette.

yarn ballsConnaissez-vous Cachemire des Lumières du Temps ? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous des coups de cœur de cette marque ?

Clara

#101 Revue – Au Coin du Feu des Lumières du Temps

Aujourd’hui, je vous invite à découvrir avec moi une bougie bien de saison : Au Coin du Feu, issue de la collection Séjour à la Montagne de la marque française Les Lumières du Temps.

aucoindufeuleslumieresdutemps

C’est la première création de la marque que je teste et j’ai eu la chance de la gagner sur le blog d’Agnès (Candle et Polish).

Même si j’apprécie l’odeur du bois de santal et du patchouli couplées à d’autres accords, j’avoue que je ne me tourne pas spontanément vers la famille des bougies parfumées boisées et que ma bougithèque n’est que très peu garnie de ce côté-là. Peur que leur odeur soit trop masculine, trop corsée. Mais l’évocation d’un âtre aux bûches crépitantes alors que le mercure frôle le zéro et que je vis en appartement – je ne possède donc pas de cheminée – a eu raison de moi.

aucoindufeuleslumieresdutemps2

A froid, Au Coin du Feu est d’ailleurs assez forte. Deux accords se superposent : l’odeur rustique du pin et une puissante note fumée.

En brûlant, la bougie se fait presque oublier. Comme beaucoup de créations françaises, sa diffusion reste discrète mais elle délivre tout de même de doux effluves boisés, à la fois chaleureux et très réalistes. Il s’agit d’une bougie d’ambiance, qui me transporte dans le cocon d’un chalet au sommet des pistes enneigées dont l’atmosphère est réchauffée par un feu de cheminée.

aucoindufeuleslumieresdutemps4

Je suis heureuse d’avoir eu l’opportunité de découvrir cette bougie qui m’accompagnera jusqu’au retour des beaux jours, les soirs où j’ai envie d’une odeur légère mais réconfortante. Le packaging montagnard est absolument adorable et le verre d’un blanc laiteux offre de jolis jeux de lumière lorsque la flamme l’éclaire.

Merci Agnès !

aucoindufeuleslumieresdutemps3 

Connaissez-vous la bougie Au Coin du Feu ? Et la marque Lumière des Temps ? Quels sont vos favoris chez eux ?

Clara