#334 Revue – N° 16 French Riviera d’Andrea Paris

Il y a des bougies parfumées qu’on n’ose allumer, qu’on aimerait préserver et garder dans sa collection une éternité. La bougie dont je vais vous parler aujourd’hui en fait partie : French Riviera d’Andrea Paris. Offerte par la marque il y a plusieurs mois, son parfum m’avait de suite séduite.

Comme une création de grand parfumeur, French Riviera possède un numéro, une histoire bien à elle. « Tendre est la nuit sous le vent de la côte, aux pieds des hôtels roses et des palmiers gorgés de soleil. Cette bougie vous emmène dans le sud de la France, à l’ombre des cyprès au volant d’une décapotable et au son des cigales grâce à des notes de vanille givrée, d’iris, de cardamome et d’elemi…« 

Il s’agit selon moi d’un petit bijou parfumé dont l’apparence est à l’image de sa fragrance, simple et raffinée. La bougie nous offre un parfum subtil et pur tout en étant très travaillé. C’est tout ce que j’aime. La création exprime la douceur et se situe pour moi dans la même veine que Fleur de Coton d’Alcante, l’une de mes bougies préférées.

French Riviera sent bon la vanille enfantine, celle de la poupée Corolle sublimée par des zestes de petits agrumes, non chimiques, portés par l’Elemi. C’est une qui résine provient d’un arbre tropical des Philippines. Elle donne après distillation une essence à l’odeur poivrée, citronnée, aromatique, avec des facettes encens. Le parfum est réchauffé par un fond chaleureux, ambré et de baume.

A chaud, je retrouve la même fragrance que j’apprécie tant, une vanille légère et non gourmande qui se pare d’accords délicats d’agrumes et de fleurs avec un fond solaire. Cette odeur m’évoque les soirées d’été de mon enfance.

Les bougies haut de gamme pêchent parfois par leur diffusion trop légère. French Riviera ne possède pas ce défaut. Ce n’est pas un parfum puissant mais il se diffuse très bien et laisse un bon sillage tout en durant dans le temps.

French Riviera est un coup de coeur, qui entre dans mon top 10 de mes bougies préférées. Chaque création est vendue au prix de 44 euros.  Le prix est selon moi justifié par la recherche des senteurs, la qualité du produit et la présentation. C’est une bougie plaisir à offrir ou à se faire offrir. Les bougies sont vendues à l’unité ou dans de jolis coffrets.

Connaissez-vous Andrea Paris ? Quelle senteur vous fait de l’oeil ?

Présentation de la marque Andrea ParisN°18 Délices de Marrakech

#184 Revue – Baker’s Vanilla de Kringle Candle Company

Alors que la vanille est un ingrédient incontournable de l’univers des bougies parfumées, des cosmétiques et de la parfumerie, je me suis rendue compte que je possédais très peu de bougies à la vanille pure, qui ne soit ni biscuitée, ni agrémentée de citron vert, de noix de coco ou autre note exotique.

Baker’s Vanilla de Kringle Cande Company saura-t-elle porter haut et fier les couleurs de la  vanille dans ma bougithèque ?

Baker's Vanilla

La description de Kringle Candle Company :« Extraites avec précaution de la gousse de vanille, les notes de fond sombres et riches et les notes de têtes vives et douces se mélangent dans une harmonie parfaite ».

Après quelques recherches, j’ai appris que baker’s vanilla – ou la vanille du boulanger en français – était le nom communément donné à l’extrait de vanille (authentique ou artificiel) liquide, bien utile pour réaliser des gâteaux, des crèmes et des crêpes notamment.

bakersvanillakringlecandlecompany

Je m’attendais donc à retrouver la puissance caramélisée et ambrée de l’extrait de vanille pure mais au lieu de ça, Baker’s Vanilla libère des effluves tout doux, ronds et crémeux.

Cette création m’évoque l’odeur réconfortante et innocente des poupées Corolle ou le parfum que porterait une très jeune fille, plutôt qu’une gourmandise. C’est à mon nez une madeleine de Proust, le parfum de l’enfance heureuse et de l’insouciance. La marque française Quali-Art a créé une bougie baptisée Bébé Vanille ; cet intitulé correspondrait parfaitement à Baker’s Vanilla.

Vanilla-Bean-and-Orchid

Une précision qui peut être utile : en m’étonnant de la lenteur de la fonte de ma wax pot-pourri, j’ai vu que ma cire datait de 2011 (merci Kringle de nous refiler des vieilleries…). Peut-être que cette délicatesse est due à l’âge de ma tarte et qu’à l’origine Baker’s Vanilla est bien plus corsée.

C’est en tout cas comme ça que je l’aime et c’est un coup de cœur surprise, alors que je n’en attendais rien.

Comme vous le savez probablement, Kringle Candle Company a fermé son site UK, qui approvisionnait la France. Si quelqu’un possède Baker’s Vanilla en format jarre ou tumbler et souhaite s’en séparer, je suis preneuse.

Que pensez-vous de Baker’s Vanilla ? Quelle est votre odeur de vanille favorite dans l’univers de la bougie parfumée ?

Clara